Forum Mondial sur la Lutte Contre le Trafic Illicite de Stupéfiants et les Menaces Liées.

25-27 janvier 2012 à Bruxelles – Sur invitation de l’Office Mondial des Douanes (OMD), le Centre Africain d’Etudes et de Recherche sur le Terrorisme, représenté par M. Ameur DAHMANI, Chef d’unité base de données et documentation par intérim et Administrateur des Réseaux du CAERT, a pris part au forum mondial sur le thème « La lutte contre le trafic illicite de stupéfiants et les menaces liées »

L’OMD a fait de la lutte contre le trafic des drogues et des précurseurs chimiques, du blanchiment d’argent et de la corruption ses priorités, répondant en cela aux préoccupations de ses 177 membres, ainsi que de ses partenaires. En effet, le trafic illicite de produits stupéfiants constitue l’un des grands fléaux du monde moderne et représente également l’une des sources de financement du terrorisme international.

L’analyse des données concernant les itinéraires, les moyens de transport et les personnes interpellées montre, outre la croissance rapide du trafic de drogue et son étendue en termes de pays concernés que la réponse de la communauté internationale ne peut être que globale et coordonnée.

Le principal objectif de ce Forum a permis de rassembler l’ensemble des acteurs «pays Membres et organisations internationales et régionales» en charge de la lutte contre les produits stupéfiants et précurseurs chimiques et des menaces liées pour échanger les meilleures pratiques et expériences en cours.

Cinq grands thèmes ont été retenus pour ces ateliers ; les tendances actuelles en matière de trafic de stupéfiants et menaces liées, le renforcement de la coopération régionale/internationale et la problématique de l’échange du renseignement, le renforcement des capacités, le développement de programmes et de projets adaptés ainsi que la problématique du blanchiment de l’argent de la drogue.

Le forum de Bruxelles, s’inscrit dans l’urgence d’ordonnancer les efforts, du renforcement de la coopération mutuelle, d’améliorer l’échange de renseignements et d’optimiser l’utilisation de tous les outils et instruments disponibles tout en faisant preuve d’un haut niveau d’éthique.

Le forum était organisé sur trois journées qui ont été divisées en demi-journées animées par des chefs de services ou de spécialistes disposant d’une grande expérience en la matière.

L’apport du centre africain de recherche et d’études sur le terrorisme (CAERT) durant ce forum a été salué par toute l’assistance, après une brève présentation du Centre, de ses activités et des objectifs qui lui sont assignés (renforcement des capacités de l’Union africaine dans le domaine de la prévention et de la lutte contre le terrorisme en Afrique, centralisation et dissémination des informations, études et analyses relatives au terrorisme et aux groupes terroristes qui évoluent dans la région et enfin formation des experts africain dans le domaine de la lutte contre le terrorisme), le représentant du CAERT a demandé une étroite coopération entre les organisations internationales, les Etats leaders, impliqués dans la lutte contre le trafic illicite de drogue et les pays Africains. Une série de recommandations a été faite pour consolider les efforts des Etats Africains chargé de la lutte contre cette forme de criminalité, à savoir:

Accorder un intérêt particulier à la connexion entre les réseaux de drogues et les groupes terroristes armés et renforcer la capacité des Etats engagés dans la lutte contre le trafic illicite de drogue, par des sessions de formations de policiers, de douaniers et de juges ;

Mettre en place et encourager les canaux d’échanges d’informations et de renseignements relatifs aux auteurs de crime organisé avec les organismes de lutte telle que le CAERT via sa base de données relative au terrorisme et crime organisé ;

Renforcer les capacités de contrôle et de surveillance des institutions financières et mettre en œuvre, une stratégie intégrant tous les facteurs de développement et les voies de coopération pour lutter contre les menaces pesant sur la sécurité intérieure et régionales des Etats ;

Sur le plan sécuritaire, prévoir l’intégration régionale par la création, sous un commandement unifié, d’un mécanisme policier de prévention et de lutte contre la criminalité organisée transnationale.

Le Secrétaire général de I’OMD, M. Kunio Mikuriya qui a souligné que le problème de la drogue est de nature globale et constitue une grave menace sur la santé, la sécurité et le bien-être de l’humanité. Il a ajouté que I’OMD a fait de la lutte contre le trafic des drogues et des précurseurs chimiques, du blanchiment d’argent et de la corruption ses priorités, répondant en cela aux préoccupations de ses 177 membres, ainsi que de ses partenaires. Il a tenu à souligner que ce forum est le premier événement organisé dans le cadre des célébrations du 60eme anniversaire de I’OMD, qu’il fait partie d’un ensemble de manifestations inscrites tout au long de cette année autour du thème de 2012 sur la connectivité ‘’Les frontières divisent, les douanes rapprochent’’.